Émilie Ménard
Artiste peintre et auteur

Émilie Ménard est née en Normandie en 1984. Très jeune, elle se passionne pour le dessin. Artiste autodidacte, elle n’a pas suivi un parcours habituel.

Elle n’a jamais été à l’école, effectuant son éducation à domicile, ce qui lui laissait tout le temps libre pour pratiquer ses passions ; elle passait des heures à dessiner et à écrire. A l’âge de 8 ans, elle réalisait sa première bande dessinée et à l’âge de 13 ans, son premier roman.

Passionnée d’équitation, elle monte à cheval pendant de nombreuses années et travaille alors dans le centre équestre familial.

A l’âge de 20 ans, elle décide de s’installer sur Paris. C’est à cette période qu’elle découvre la peinture à l’huile. Depuis ce jour, elle ne cessera de pratiquer et de perfectionner les différentes techniques de peinture sur toile, de l’huile, à l’acrylique en passant par l’aérosol. Pendant une longue période, elle continuera de travailler dans l’entreprise familiale tout en faisant évoluer son style et sa technique de peinture.

C’est en 2015 que le déclic se produit et qu’elle décide de se lancer à temps plein dans la peinture : elle réalise son premier vernissage dans un lieu à Saint-Germain, sur Paris. Encouragée par plusieurs ventes et par de bonnes retombées, elle décide de continuer dans cette voie.

Parallèlement, elle commence l’écriture d’un livre, d’abord pour le plaisir mais assez rapidement dans l’idée d’aboutir à un projet d’édition, qui traite des relations hommes femmes sur un ton humoristique. Le livre est sorti en septembre 2017.

Ses principales sources d’inspiration en peinture sont des jeunes femmes dont le visage exprime une véritable personnalité. S’interrogeant sur le rôle de la femme dans notre société et sur l’évolution de la féminité, elle cherche à représenter des femmes libres, émancipées et solitaires. Indifférentes ou provocantes, elles semblent contempler le monde avec un détachement désabusé.

Son travail est influencé par des artistes qui subliment la beauté de la femme à travers leur œuvre, des photographes en particulier, tels que de Helmut Newton, Steven Meisel ou Peter Lindbergh. Elle s’inspire aussi de certains artistes Pop Art tels qu’Andy Warhol ou Roy Lichtenstein en intégrant à certaines de ses œuvres des touches vives et colorées, qui contrastent avec la froideur de ses sujets.

Elle s’intéresse également au street art et aux artistes qui en sont issus, fascinée par leur regard aiguisé et ironique sur notre société ainsi que par le côté rebelle de ce mouvement, tels Jean-Michel Basquiat,  Banksy, Keth Haring, Miss. Tic…

La plupart de ses peintures sont réalisés à l’acrylique et à l’huile. Elle commence par donner une vie et une musicalité à la composition en y appliquant quelques effets de matières réalisés au couteau ou avec les doigts. Elle travaille ensuite par couches successives afin de donner une profondeur et une intensité à l’œuvre. Elle utilise parfois des bombes aérosols ou des pochoirs pour finaliser le tableau.

Elle poursuit son exploration à travers des nus féminins, symboles d’émancipation et de séduction.

Aujourd’hui, elle a réalisée plus d’une vingtaine d’expositions. Elle donne également des cours de dessin et de peinture.